Candidature détournée II

L’an dernier, à peu près à la même époque, pas tout à fait dans les mêmes conditions, je vous relatais mon hébétude face à la perspective de rédiger une lettre de motivation qui ne serait peut-être même pas lue. Il faut avouer que lorsqu’on lit mon parcours professionnel, on se demande où je vais. D’ailleurs, je peux bien vous l’avouer, je me le demande aussi.

En effet, bien que je me sente bien en secrétaire juridique et ayant très envie de trouver un second temps partiel du même acabit avec le même profil d’employeur - il faut dire que j’ai trouvé quelqu’un de vraiment vraiment très bien (et ce n’est pas du léchage de bottes, je doute très fort qu’elle lise mon blog) – je ne peux me permettre de limiter mes candidatures auprès de seuls cabinets d’avocats.

Ce que je veux dire, c’est que je suis trop angoissée à l’idée de ne pas trouver un second temps partiel fin décembre pour ne pas poser d’autres candidatures pour du secrétariat polyvalent dans d’autres entreprises. Là où ça coince c’est que, d’une part, je suis incapable de prendre des entreprises au hasard pour envoyer des lettres à l’aveuglette dans le secret espoir qu’ils m’emploieront, et que d’autre part, malgré tous les bons conseils généralistes qu’on nous prodigue, savoir qui recrute et envoyer au bon moment me semble relever de l’utopie.

Et je ne vous parle pas des annonces Pôle Emploi dans ce domaine, il y a tellement de demandeurs d’emploi que les annonces sont retirées pratiquement aussi vite qu’elles ont été publiées. Donc, même pas la peine d’y penser.

Donc, outre le fait que mon CV particulièrement atypique (cf mon CV en format pdf et s’il vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter ou à le recommander hein?) ne soit pas très transparent quant à mes compétences, outre le fait que je veux bien rester dans le secrétariat – mais nous sommes trop de milliers sur le marché pour que j’espère être embauchée sur ma bonne mine (et pourtant je ne suis pas si vilaine), je vous propose ma lettre de motivation du jour, celle que je n’enverrai jamais, parce que non, vraiment, ça ne fait pas sérieux.

« Madame, Monsieur (si j’ai le nom de l’employeur + son état civil, je le mets, vous pensez bien),

Je vous remercie de ne pas trop vous attarder sur ma lettre de motivation mais d’imaginer ce qu’un profil polyvalent peut apporter à votre entreprise.

Mon Curriculum vous indique que j’ai été enseignante ; à ce titre, je fais preuve d’une extrême rigueur dans mon travail et suis très autonome – se retrouver seule face aux élèves me paraît une preuve suffisante.

De plus, j’ai occupé pendant un an le poste d’assistante manager en restauration rapide et celui d’équipière quelques années auparavant ; ceci vous permet de vous rendre compte à quel point je suis résistante au stress et travailleuse – on voit rarement des personnes en restauration avoir les deux pieds dans le même sabot.

Mon – très bref certes – passage sur le poste de community manager vous permet de comprendre que je suis à l’aise sur les réseaux sociaux – ce qui ne se limite pas aux profils entre amis Facebook mais permet de diffuser une image positive d’une entreprise et communiquer avec les clients ou prospects – et tout à fait capable de mettre à jour un blog ou un site, voire le programmer de bout en bout s’il n’est qu’à l’état de projet.

Enfin, le fait que j’aie supporté pendant un an les appels de clients mécontents sur une plate-forme téléphonique vous rassurera sur le fait que je peux accueillir les clients de votre entreprise avec une extrême courtoisie et les tenir à distance malgré leur mauvaise humeur ; je parle d’expérience aussi hors plate-forme téléphonique, cela peut se révéler très utile dans un contexte où les clients têtus cherchent absolument à vous contacter.

Voilà, comme je pense avoir été assez précise sur ce que je peux vous apporter, je vous remercie de bien vouloir me convoquer dans les meilleurs délais pour occuper un poste au sein de votre entreprise en tant qu’assistante polyvalente.

Respectueusement, pattin-couffin, enfin bref, je ne vous fais pas de dessin. »

Et au final, je me dis, en me relisant, qu’il y a peut-être des idées pas si bêtes. J’aimerais juste avoir assez d’audace pour les présenter de façon dynamique et qui retienne VRAIMENT l’attention plutôt qu’une simple énumération de mes – innombrables, reconnaissez-le – qualités.

Et sinon, je vous ai déjà dit que vous pouviez aussi faire circuler mon CV si vous aviez connaissance d’un recruteur qui cherche une personne comme moi ? ;)

Et oui, j’ai mis mes compétences en gras, c’est bien le minimum que je puisse faire sur mon blog vous ne croyez pas?

EDIT : cet article était d’actualité au moment de sa publication. Il ne l’est plus tout à fait, mais le ton adopté reflète encore une partie de moi qui se révolte contre certains employeurs qui n’entendent pas que l’on ait envie de travailler et que l’on puisse être compétente, même dans un domaine qui n’est pas le nôtre, même avec un objectif professionnel différent à long terme. En revanche, le CV a été mis à jour depuis, lui, celui en format pdf. Alors n’hésitez pas à l’imprimer et à me contacter !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>