Candidature détournée

Comme vous le savez désormais, je suis à nouveau en recherche d’emploi. Le moral tient bon -ouf!- et Pôle Emploi a validé deux télé-candidatures aujourd’hui. Autant j’ai su trouver les mots pour réaliser ma première lettre de motivation, autant la seconde met du temps à se concrétiser dans mon esprit. Du coup, j’ai décidé de rédiger une lettre « parodique » pour me défouler et trouver peut-être une amorce pour la vraie lettre. Il s’agit d’une annonce pour un poste de responsable de saisie, dont la mission est ainsi résumée :

« gérer les contrats de traitement de retour de documents de gestion: réception, ouverture, analyse, numérisation, gestion des appels entrants. polyvalence (informatique-gestion), organisation et méthode. »

Je vous rappelle que je cherche du travail, que j’aime réellement travailler sur l’outil informatique et que je ne vais pas me limiter à mon profil professionnel ni à mes précédentes expériences. Le marché de l’emploi est bien assez complexe et je refuse que l’on me dise que je ne sais pas ce que je veux. Je veux un travail, pas n’importe lequel, contrairement à ce qu’on pourrait croire, et je ne peux pas être motivée d’emblée pour toutes les offres que mes compétences pourraient combler. Je tiens aussi à signaler que cette lettre ne présente en aucun cas une critique du métier ni une dévalorisation des compétences requises pour ce type de poste. Et si j’ai décidé de postuler pour ce poste, c’est parce que j’aime que les choses soient carrées – je suis très exigeante – et j’aime en effet manipuler l’outil informatique.

« Madame,

J’adore travailler sur ordinateur et jouer à Tétris; pour ces deux raisons, je suis tout à fait à même de classer les documents confiés par taille, couleur et forme puis de les associer dans des fichiers thématiques.
Sachez que je scanne régulièrement des photographies pour faire des blagues à mes amis et divers documents pour les retoucher et les falsifier. Je n’aurai donc aucun mal à effectuer les tâches de numérisation requises dans l’exercice de ma future fonction de responsable de saisie.
Enfin, je sais répondre au téléphone et je m’adapte à chaque interlocuteur, en étant courtoise avec mon banquier -car nous savons l’importance de ses communications- et discourtoise avec la pléiade de conseillers qui cherchent à me vendre un abonnement ADSL alors que nous ne sommes pas en zone dégroupée.
J’ai hâte de mettre mes doigts au service des claviers de votre entreprise et vous prie de croire, madame, salutations d’usage -ce n’est pas une vraie lettre je vous dis! »

Voilà, nous sommes bien d’accord, cela ne vaut pas tripette, j’espère au moins que cela vous aura fait sourire. Personnellement, je vais m’accorder une pause, en espérant revenir avec des idées claires et valides pour rédiger une vraie lettre de motivation pour ce poste.

4 réflexions au sujet de « Candidature détournée »

  1. Nicolas

    Je t’ai déjà parlé du livre « Lettres de non-motivation », de Julien Prévieux ? C’est un peu similaire à ceci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>