Mon expérience de community manager

Bien que modeste car elle n’a duré que trois semaines, cette expérience s’est révélée très enrichissante et m’encourage à rebondir dans cette voie. Ce ne sera pas chose facile lorsque l’on sait que la plupart des offres pour le métier de community manager ciblent des stagiaires et que j’ai quitté l’école depuis un moment, mais laissez-moi vous parler de  mes actions.

Animer un blog, après avoir accordé la gamme chromatique des liens au site pré-existant, et diffuser les liens vers les billets du blog sur Twitter,

Communiquer sur Twitter avec les autres intervenants proches du domaine d’activité de la marque, échanger des liens et effectuer une veille sur les produits complémentaires ou concurrents,

Communiquer et échanger sur les blogs touchant aux thèmes proches des produits de l’entreprise, via les commentaires,

Contacter des blogueuses pour leur proposer de rédiger des billets sponsorisés,

Créer une page Facebook, afin de toucher une communauté plus large, et communiquer sur les évènements auxquels la marque participe,

Organiser un jeu-concours proposant des produits de la marque et des réductions pour les gagnants, (au bas mot 1500 participants à ce jour),

Gérer les litiges ou réclamations clients par e-mail…

Soyons clair, je n’ai pas de formation marketing à proprement parler, hormis celle dispensée en interne lors de mon année en tant que manager chez Domino’s Pizza, mais le goût du partage et de la communication m’ont permis de remplir ces tâches de façon plus que satisfaisante.

Soyons honnête, si je vous raconte tout cela, c’est parce que je suis à nouveau sans emploi.

Et j’entends d’ici les community managers en poste, qui connaissent le fond du métier et les stratégies à long terme qui vont de pair avec la fonction : mais pourquoi seulement trois semaines? Disons que l’entreprise qui m’avait recrutée n’avait pas estimé correctement les frais engagés à leur juste valeur – entre autres choses.

Pour revenir à un sujet plus réjouissant, je suis donc désormais au service de l’entreprise la plus chanceuse, voire plusieurs entreprises si vous souhaitez établir des contrats à temps partiel en fonction des besoins. A très bientôt !

11 réflexions au sujet de « Mon expérience de community manager »

  1. Djoul9

    Bonjour, merci pour ce retour d’expérience très intéressant et bon courage dans ta recherche d’un poste.
    Une petite interrogation par rapport à l’article : tu dis relayer les articles du blog sur Twitter, tu ne les diffusais pas sur Facebook ?

  2. Avatar de Mag la GrenouilleMag la Grenouille Auteur de l’article

    En théorie, cela aurait du se faire via l’application Networked Blogs mais elle était un peu capricieuse et je n’ai créé la page Facebook qu’au bout de deux semaines. Je la souhaitais surtout une vitrine pour les déplacements de la marque sur les foires et un point d’information sur les produits. Histoire de donner un caractère plus commercial, tandis que le blog et Twitter avaient une vocation de communication plus large.
    Merci pour tes encouragements. :)

  3. Lalex

    Une expérience enrichissante, c’est toujours bon à prendre ! Dommage qu’elle se soit terminée en queue de poisson, et bon courage pour la recherche d’emploi…

  4. Nicolas

    Petite question : les billets sponsorisés sur des blogs externes devaient-ils être sans mention faisant état du sponsoring du billet (pour faire moins « commercial » et plus « spontané »), ou les blogueuses en question étaient-elles libres de mentionner sur leurs billets qu’il s’agissait d’un sponsoring ?

    Je pose la question, puisque certaines personnes estiment qu’un billet sponsorisé doit le préciser, alors que d’un autre côté, un billet noté comme sponsorisé a sans doute moins d’impact qu’un billet où il n’est mentionné nul part un tel sponsor.

  5. Avatar de Mag la GrenouilleMag la Grenouille Auteur de l’article

    En France, il est mieux vu d’annoncer la couleur. Néanmoins, je pense que c’est aux blogueuses de choisir la façon de présenter le billet, et puis personne n’est vraiment dupe. Aux Etats-Unis, où l’argent est moins tabou et la communication développée d’une autre façon, personne ne s’offusque des billets sponsorisés d’une part, ni s’ils sont mentionnés comme tels ou pas.
    Pour ce qui m’a concerné, je n’ai eu à faire qu’à une blogueuse, une amie en l’occurrence, donc les choses étaient plus simples. Elle a fait comme elle le souhaitait car je lui fais totalement confiance et elle ne souhaitait pas mentionner de sponsoring. Je pense que tout est négociable à partir du moment où les choses sont claires et les deux parties d’accord. L’optique était aussi de rédiger un article sur le blog de la marque pour les présenter, ainsi que leur blog, et faire au moins un lien retour, voire un lien permanent dans la rubrique partenaires, selon les souhaits des blogueuses.

  6. Ludivine

    oh Magalie, je suis triste pour toi …
    Je suis dans les deux situations, je me mets du côté de l’employeur … bio petite structure, croit qu’un CM va faire doubler ou tripler son CA (vrai ?) mais c’est une petite structure donc elle n’a pas du tout les moyens financiers pour « jouer dans la cour des grands »
    En même temps je pense que CM est un métier mais qu’également on se forme aussi beaucoup sur le tas et en échangeant … et tu sais sur du ponctuel des marques cherchent des CM donc !!!
    Bon courage :)

  7. Avatar de Mag la GrenouilleMag la Grenouille Auteur de l’article

    Merci Ludivine. Il y a hélas beaucoup d’offres de stages pour peu d’offres d’emplois réels, et beaucoup sont sur Paris, mais je ne me décourage pas.
    Ce qui me fait rager, c’est que si l’entreprise avait mieux calculé ses coûts (entre autres choses, ce n’est pas la seule raison qui m’a amenée à quitter l’entreprise), nous aurions pu réussir à générer du CA. Il y a plus de 2000 participants au concours que j’ai organisé sur le blog pro et plus personne pour administrer les données ou gérer le blog.

  8. Toy666

    Sympa ton retour d’expérience malgré ça, attention aux billets sponsos, il me semble que l’on passe hors la loi si ce n’est pas notifié ;)

  9. Avatar de Mag la GrenouilleMag la Grenouille Auteur de l’article

    Je n’en suis pas persuadée, je me demande si cela ne dépend pas du mode de rémunération ou de la contrepartie reçue par les blogueurs/ses. Il faudrait que je retrouve des sources fiables. Mais à part ça, j’ai appris pas mal de choses en un temps très court et je me suis encore enrichie de contacts et de connaissances ce matin à Angers, au cours d’une rencontre VeilleLab. Mais j’en reparlerai plus amplement sur le blog. :)

  10. Ethem

    J’ai trouvé ton intervention aussi courte fut elle, très enrichissante, malgré la qualité de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>